Chemtrails

Discrete Punchlines / par Hugo Pernet

baïne

D’abord peintre minimaliste et appropriationniste, j’ai lentement appris à me laisser emporter. Chaque peinture est la seule peinture qu’on puisse faire : si elle fonctionne, c’est qu’il n’y a pas d’autre chemin à emprunter. Pris dans un courant de baïne, il ne faut pas lui opposer de résistance. On me récupérera au large de la côte.

(Puisqu’on me demande encore un texte sur ma « démarche » – 2)

pelles

il enterre des pelles
quand il n’a plus rien pour creuser
il s’allonge directement sur le sol
c’est quoi ce monde

âme

O âme pleine de discours, tais-toi. Jusqu’à quand ces paroles ?
Jusques à quand frapperas-tu sur le tambour de l’éloquence ?
Sans lèvres et sans paroles, viens.

MAWLÂNÂ DJALÂL OD-DÎN RÛMÎ, Odes mystiques. Iran, 13ème siècle.

âme

Dans la rue, ma démarche est proche de celle de mes semblables, si ce n’est que je suis parfois atteint d’une espèce de déséquilibre général, assez vite contrôlé – et passant sans doute inaperçu, mais obligeant mon cerveau à régner sur mes membres pour rétablir une stabilité plus conforme à la norme. Je désire réellement me fondre dans l’attitude qu’on me propose d’adopter, mais mon âme est au fond réticente à tout, et par le plus petit écart possible provoque l’écroulement de ma légitimité à être au monde.

(Puisqu’on me demande encore des renseignements sur ma « démarche »)

chaussures

chien battu, la poussière
et l’odeur – intégrés
aux chaussures (petits chaussons
qui puent) dont je dois me débarrasser

Ô vent
porte-la jusqu’à moi
celle qui a volé mon cœur
et le tient malgré elle
prisonnier

alors je marcherai
dans le ciel
avec des chaussures neuves
à la rencontre de ma bien-aimée

dents

1. Sauve ma bite
2. Greffe moi mon propre cœur
3. J’ai caché mon âme dans mes dents, pour qu’elle soit la dernière à quitter ce monde

cheval

« Qui veut conquérir la femme doit d’abord dresser un cheval. »
(Faux proverbe Mongol)

Une manière de dire que je dois me remettre au permis de conduire.