Chemtrails

Discrete Punchlines / par Hugo Pernet

professeur

Au collège, sans doute en classe de 6ème, je me rappelle avoir levé la tête et observé mon professeur d’arts plastiques regarder par la fenêtre ouverte de la salle de cours. Les autres élèves étant occupés à leur travail, il ne semblait pas avoir remarqué l’attention que je lui portais. Pendant de longues secondes, je me suis demandé s’il était mort ou vivant. Il était parfaitement immobile, son regard absolument vide. « Que ton corps soit semblable à du bois mort et ton cœur de la cendre éteinte », dit Lao Tseu à Confucius.

Publicités

humains

Dans un petit magazine acheté pour mon fils lors d’un voyage en train, j’ai appris que les escargots pouvaient vivre trois ans sans manger. Alors que pour nous, humains, les besoins sont quotidiens. Boire et manger, d’abord, mais ensuite tous les événements qui constituent la vie : l’amour, le sexe, l’amitié, les relations sociales, etc. La soif, la faim, chaque jour de chaque vie.

visite

Un collectionneur est venu voir le travail d’Hugo Capron, l’ami avec lequel je partage mon atelier. Capron est un peintre abstrait conceptuel, si on veut résumer rapidement. Je n’étais pas présent au moment de sa visite, mais Hugo m’a rapporté que le collectionneur avait bien aimé la peinture accrochée sur mon mur représentant une feuille morte et son ombre portée. Il lui a malgré tout fait remarquer que mon travail était « difficile d’accès ». Il y avait ce jour là principalement des peintures de poires et de feuilles mortes dans mon atelier.

couleur

Il y a des gens qui n’aiment pas telle ou telle couleur, le vert ou le violet, mais pour moi, les couleurs, c’est presque comme si ça n’existait pas. C’est seulement de la suggestion. En peinture, c’est complètement relatif, ça permet de suggérer un nombre infini de choses par des moyens qui n’existent pas dans l’absolu.

affaires

Je sais que je suis un artiste. C’est une conviction que j’ai depuis l’enfance. Ce qui serait de la prétention, c’est de vouloir en convaincre les autres. C’est pour ça que je suis si mauvais en affaires. Les artistes qui sont à l’aise en affaires ont peut-être juste besoin de se rassurer.

hirondelle

Je rends mes enfants à leur mère, pense à ma vie et laisse aller mon esprit. Alors que j’ai envie de me jeter de la plus haute tour – il me rapporte des phrases comme : « la géographie sert à quelque chose finalement », « l’honnêteté est l’ennemie de la poésie ». Oui et non, mais je te déconseille d’écrire un poème d’amour pour une fille qui n’est pas déjà ta petite amie.

vitre

Je crois que j’ai voulu faire de la poésie « horriblement fadasse ». Mon écriture est devenue plus subjective, parce que j’ai fait le constat d’un renversement : l’objectivisme, la poésie grammairienne est bien ce qui est devenu, aujourd’hui, « horriblement fadasse ». Comme le dit le Tao : « Dans le monde chacun décide du beau / Et cela devient le laid ». Bien sûr, ma poésie subjective est aussi faussement subjective que ma peinture figurative peut l’être. Mais au fond, pourquoi pas. Il est juste de dire que d’une posture de peintre abstrait / poète objectiviste, je suis devenu un peintre figuratif / poète horriblement fadasse. Ma position est celle du verre sans tain. Ce n’est pas une stratégie. En fait, il s’agit toujours de sauver l’art.