neige

par revuespam

Il y a quelques jours, vendredi, je quittais pour la première fois la maison de mes parents dans l’Ain en voiture, avec mes enfants à l’arrière. Je n’ai mon permis de conduire que depuis quelques semaines, et j’étais un peu angoissé à l’idée de rentrer avec eux à Dijon (quand j’étais encore en couple, ma compagne conduisait).

Passé le premier village sur ma route, je leur ai fait remarqué ces chevaux dans la neige, dans un champ sur la droite. En prononçant ces mots, « chevaux dans la neige » m’est apparu comme un titre dont je me serais souvenu. Pas comme une métaphore, mais plutôt comme quelque chose de littéral, à la manière dont Anne-Marie Albiach raconte qu’elle a « vraiment vu… une barque brûler sur les remblais d’un port ».

Quand je suis rentré, j’ai placé ces « chevaux » en page de titre, et j’ai imprimé ce que j’avais écrit depuis le début de l’année ; c’est à dire pas grand-chose. Non, en fait, je n’ai imprimé que ce que j’avais écrit depuis ma séparation (en février). Voilà, nous sommes dimanche, et j’ai finalement repris les choses depuis le début.

(extrait d’une lettre accompagnant un manuscrit, envoyée à un éditeur)

Publicités